fbpx

Pensez à vos yeux !

optometriste-quebec

La macula est une petite zone de la rétine particulièrement sensible aux couleurs et est essentielle à la précision de la vision centrale. Avec le vieillissement de l’œil, cette petite zone peut s’atrophier ou s’assécher et ainsi développer une dégénérescence maculaire. Cela entraine une perte progressive de la vision centrale tout en laissant intacte la vision périphérique.

Au début, aucun signe ne vous permet de la détecter. Cette maladie n’a aucune douleur et n’est pas visible à l’œil nu. Vous pouvez très bien voir avec vos lunettes ou verres de contact pendant que le pire peut être entrain de se produire au fond de votre œil. C’est pour cette raison qu’à partir de 40 ans un examen annuel par votre optométriste ou votre ophtalmologiste est essentiel pour vous permettre de diagnostiquer la dégénérescence maculaire à un stade précoce et ainsi, préserver votre vison. N’oubliez pas, la perte de vision causée par la dégénérescence maculaire est irréparable.

On distingue deux formes de dégénérescence maculaire :

La DMLA « sèche » ou atrophique. est la plus fréquente. Cette forme évolue lentement vers une baisse sévère de la vision. Jusqu’à ce jour, aucun traitement n’existe. La prise de multivitamines contenant de la lutéine, zéaxanthine, vitamine C et E, du zinc et du cuivre permet de ralentir la progression de la maladie afin d’éviter l’apparition de la forme humide.

La DMLA exsudative ou « humide » est la forme la moins fréquente. Elle se caractérise par la formation de nouveaux vaisseaux sous la rétine, entrainant une baisse de vision sévère et ce en quelques semaines seulement. Des injections intra-oculaires mensuelles sont alors nécessaires jusqu’à l’assèchement complet de la zone maculaire.

Il est essentiel que vous consultiez rapidement votre optométriste ou votre ophtalmologiste si vous souffrez d’une baisse de vision, une baisse de la sensibilité aux contrastes, une vision déformée ou gondolé ou une apparition d’une tache sombre centrale.

Parmi les facteurs de risques, l’âge, le tabac et l’exposition à la lumière du soleil sont les plus importants. D’autres facteurs de risque tels que l’hérédité, la couleur des yeux, l’hypertension artérielle et le surpoids pourraient aussi être en cause. Évidemment, l’âge est un facteur sur lequel l’on ne peut pas agir. Par contre, une bonne alimentation, l’arrêt du tabagisme et des lunettes de soleil de qualité contribuera au maintient de votre sens le plus précieux!

Partagez :

Les derniers articles

Abonnez-vous à notre infolettre!